Un stage de Michuan Taijiquan avec Maître Tian Liyang est un évenement d'envergure...

Inutile de présenter le Maître, vous aurez déjà lu son parcours dans "TaiChiMag n°1".
Rappelons toutefois qu'il nous vient des Wudangshan, berceau des Arts martiaux internes, où il a ouvert une école en 2005 accueillant de nombreux élèves, chinois et étrangers.

 

La qualité de sa pratique et sa pédagogie sont de renommée internationale : lors des grandes rencontres de Neiwushu, il en est régulièrement un invité d'honneur.
Deux fois par an, il débarque en Europe pour dispenser son enseignement avec patience et bonne humeur que ce soit en Allemagne, en France ou en Belgique.

Le stage qui aura lieu à Bruxelles du 30 octobre au 2 novembre prochain est un évenement à souligner car le Michuan Taijiquan des Wudang est encore fort peu répandu en Europe.
Beaucoup de pratiquants d'Arts martiaux internes sont envieux de l'apprendre, et pour cause: cette forme est d'une puissance tellurique combinée à une douceur magique!
C'est donc le bon moment pour démarrer son apprentissage qui, en général, se fait en plusieurs sections.

La forme se déploie en 64 mouvements: autant que le nombre d'hexagrammes (figures du Yijing ou "Livre des Mutations") auxquels chaque mouvement est voué.
S'appuyant sur le fangsong (la détente profonde), émergeant dans la respiration et s'exprimant en déliés de spirales, les mouvements s'enchaînent les uns les autres dans un dénuement d'artifices... un retour salvateur vers nos terres d'enfance!

Photo: Laurent Delvigne